*

Écoles à l'examen

Diffusion :
Jeudi vers 0 h 30
Rediffusion :
Aucune rediffusion
Durée :
60 minutes

Du 22 juin au 10 septembre

Cafétéria »

Paradis de la malbouffe jusqu’à il n’y a pas si longtemps, les cafétérias de nos écoles tentent maintenant de se refaire une santé.

Cohorte »

Les groupes d’élèves se suivent, mais se ressemblent-ils? Chaque cohorte amène sa propre dynamique à la classe et à l’école.

Compétition

Dans les régions éloignées des grands centres, la compétition entre secondaire et collégial est parfois chaude pour recruter les élèves qui cherchent une formation plus technique.

Commission scolaire

Les commissions scolaires sont souvent pointées du doigt comme facteur de la lourdeur administrative du réseau scolaire.

La commission scolaire est un gouvernement local qui a un pouvoir de taxation (par le biais de l’impôt foncier), qui a juridiction sur un territoire propre et qui est administré par des commissaires élus au suffrage universel.

Les commissions scolaires prennent en charge les tâches de gestion qui sont trop exigeantes pour les écoles afin qu’elles puissent se consacrer à la réussite des élèves. En regroupant les services, on espère également en diminuer les coûts.

Les responsabilités des commissions scolaires incluent entre autres :


  • l’embauche, la répartition et la rémunération du personnel enseignant et administratif;

  • l’organisation du transport scolaire;

  • l’entretien des écoles;

  • l’interprétation et l’application des conventions collectives;

  • l’adoption du calendrier scolaire;

  • l’organisation des services de garde.

Au Québec, on compte 72 commissions scolaires structurées selon la langue d’enseignement : 60 commissions scolaires francophones, 9 commissions scolaires anglophones et 3 commissions scolaires à statut particulier. Leur taille est très variable; le nombre d’élèves sous leur responsabilité varie de 600 à 70 000.

Les commissions scolaires du Québec assurent la gouvernance de:


  • plus de 150 000 personnes;

  • un budget annuel de plus de 9 milliards de dollars;

  • 2 383 écoles;

  • 192 centres d’éducation des adultes;

  • 195 centres de formation professionnelle.

En 2008-2009, les revenus des commissions scolaires provenaient à 77 % du gouvernement du Québec. L’imposition locale représentait 15 % des revenus et les autres sources comptaient pour 8 %. Près de 70 % du budget des commissions scolaires est consacré à la rémunération du personnel.

Structures mitoyennes entre l'État et les écoles, les commissions scolaires sont souvent pointées du doigt comme principal facteur de l'immense lourdeur administrative du réseau scolaire. Politiciens et administrateurs promettent de façon récurrente un effort de dégraissage de l'appareil administratif, mais les commissions scolaires sont accusées d’être plutôt rébarbatives au changement et de moins en moins centrées sur les réalités du terrain.

Matière à réflexion

En 2011, le journal La Presse a demandé à quelques spécialistes de se prononcer sur l’abolition des commissions scolaires.

CMF-FMC