*

Écoles à l'examen

Diffusion :
Jeudi vers 0 h 30
Rediffusion :
Aucune rediffusion
Durée :
60 minutes

Du 22 juin au 10 septembre

9 octobre 2013

L'école qui fait la différence

L’école Notre-Dame-du-Canada, dans le quartier Vanier à Québec, a un indice de défavorisation de 9 sur une échelle de 10. Les enfants qui y font leur entrée à la maternelle accusent parfois déjà un certain retard académique. Pour donner à ses élèves toutes les chances d’atteindre le secondaire avec ce qu’il faut pour réussir, l’équipe en place a mis sur pied une foule de programmes ingénieux dans l’école, mais aussi dans la communauté, pour mobiliser et mieux outiller les parents.

Les jeunes issus d’un milieu défavorisé sont plus à risque de vivre des échecs scolaires et de décrocher avant d’obtenir un diplôme ou une qualification. Pour les écoles des quartiers aux conditions économiques plus précaires, le défi est de mettre en place des moyens de renverser les probabilités. Pour améliorer les résultats de ses élèves, l’école a instauré une communauté d’apprentissage professionnel ayant la lecture – l’outil fondamental de la réussite scolaire - comme pivot et qui permet de fournir un enseignement plus individualisé basé sur les besoins de chaque élève. Elle a aussi créé des ateliers qui permettent d’intégrer les parents dans les efforts de réussite des enfants ainsi que des trousses de bienvenue pour préparer les parents de futurs élèves à la rentrée à l’école de leurs petits.

Voir plus

Sonia Cantin

Orthopédagogue

Sonia Cantin est orthopédagogue depuis 13 ans. À l’école Notre-Dame-du-Canada, elle travaille surtout avec les plus petits de l’école, les petits bouts de chou du préscolaire et de 1re et 2e années. Elle fait le pont entre leurs difficultés d’apprentissage et la manière de les surmonter. En classe, en petit groupe ou en rencontre individuelle, elle donne des ateliers, en écriture ou en lecture, les deux clefs de l’apprentissage. « L’orthopédagogue est en quelque sorte le gardien de l’élève en difficulté », dit-elle. Elle documente le problème, fait des recommandations, suggère les évaluations complémentaires nécessaires (yeux, audition, etc.) et s’assure du suivi d’année en année. Pour elle, juguler les difficultés des enfants et s’assurer que tous soient plus en mesure de réussir à l’école passe aussi par du travail de prévention auprès des parents et des enfants en bas âge. Elle anime donc des ateliers pour les tout-petits et pour les parents.

École Notre-Dame-du-Canada

Québec

Située dans Vanier, l’un des quartiers les plus défavorisés de la ville de Québec, l’école primaire Notre-Dame-du-Canada accueille 260 élèves de la maternelle 4 ans à la 6e année. On y compte environ 20 élèves par classe, sauf pour la maternelle 4 ans, qui en compte 18. L’école offre plusieurs services professionnels : orthopédagogie, psychoéducation, éducation spécialisée, psychologie, orthophonie, service d’une infirmière.
Notre-Dame-du-Canada se démarque par les programmes mis en place au cours des dernières années pour rétablir un climat positif et combattre les effets de la pauvreté. Le programme d’encadrement par privilèges a permis d’enrayer le climat de violence qui régnait dans l’école au début des années 2000

CMF-FMC